La protection cathodique complète de manière absolue la protection passive du revêtement et ceci quelles que soient les modifications de l’environnement des conduites dans le temps :
• blessures des revêtements externes dues à des travaux réalisés par des tiers au voisinage de la conduite ;
• modification de la résistivité du sol à la suite d’une pollution accidentelle, aux variations du niveau des nappes phréatiques, … ;
• nouvel environnement électrique de la conduite tel que nouveau réseau sous protection cathodique (gaz, pétrole, eau …) ;
• ligne Très Haute Tension, tramway, TGV, SNCF ;
• drainage de courants vagabonds.

Pour un investissement minimum, l’exploitant d’une canalisation sous protection cathodique pourra régulièrement contrôler le niveau de potentiel électrique de la conduite par rapport au milieu environnant et, de ce fait, être alerté de toute dégradation accidentelle ou modification de l’environnement de la conduite : c’est la surveillance cathodique. Il assurera ainsi la pérennité de son réseau et de son investissement : c’est l’assurance vie du réseau.